Aller au contenu principal

Le Matériel

 

Voici quelques petits conseils pour bien choisir votre matériel de ski.

 1°) Les skis

La plupart du temps, les skis sont choisis uniquement par rapport à la taille de l’utilisateur. La taille fait partie des critères de sélection mais il faut également regarder le «radius», indice situé sur le talon du ski qui vous indique sur le rayon de courbe du ski. Plus le rayon est grand, plus le ski est prédestiné pour les grandes courbes. Plus le rayon est petit, plus le ski est prédestiné pour les virages serrés et petites courbes. Il y a donc des rayons de courbes différents selon les skis de géants et les skis de slalom qui vous permettent de vous adapter aux différents tracés de chaque catégorie qui eux sont normés.

Attention : Il faut également prendre en compte le poids de l’enfant et son niveau technique. Pour un même rayon, on peut choisir des skis un peu plus longs pour les jeunes qui possèdent déjà un bon bagage technique.

Pour les skis juniors (catégories U10), prendre des skis permettant aux jeunes de faire tous types de virage.

 

2°) Les chaussures de ski

 

Les chaussures de ski jouent un rôle essentiel dans la transmission des appuis et dans la protection du pied contre le froid. Elles doivent donc être précises et confortables.

Le choix de la pointure : Il faut que votre pied ne touche pas le bout du chausson et que vous ayez un maintien global sans zone de compression. Le talon ne doit pas se décoller dans la chaussure et les orteils doivent bouger à l’intérieur. La coque : les coques des chaussures de ski ont des indices de «Flex» plus ou moins élevé : plus la coque est souple, plus la chaussure sera tolérante et confortable. Plus elle est rigide (indice de FLEX élevé), plus la transmission des appuis sera vive et précise. Un «Flex» trop élevé peut bloquer la flexion de cheville qui est très importante en ski, au contraire un «Flex» trop faible ne permet pas une utilisation optimale des skis. Le «Flex» doit être essentiellement choisi par rapport à la taille et le poids de l’utilisateur.

 

Tableau récapitulatif des différentes tailles de ski et Flex de chaussures pour chaque catégorie.*

 

Catégories

U12

U14

U16

U18

Futur Moniteur

U18

FIS

Skis de géant

151 à 165 (R18)

165 à 175 (R21)

175 à 188 (R21 à

27)

181 à 188

(R21 à 27)

Filles : 188 (R30) Garçons : 188 à

193 (R30)

Skis de slalom

132 à 140

(R8 à R10)

140 à 150

(R11)

150 à 165

(R12 à R13)

155 à 165

(R13)

157 à 165

(R13)

Chaussures de ski

(Flex)

< 75

75 à 95

110 à 130

110 à 140

130 à 140

*Ces indications sont larges et vous évitent de faire de trop grosses erreurs en choisissant vos skis et chaussures, si vous avez des doutes demandez aux entraineurs qui vous personnaliseront votre choix. Le choix des skis dépend également du circuit dans lequel l’enfant évolue et de ses aptitudes techniques.

 

3°) Le masque de ski

 

Peu importe la marque, le masque doit s’emboîter parfaitement dans le casque pour éviter les courants d’air et donc le froid sur le front et les côtés, mais aussi pour empêcher que la neige s’insère dans ces espaces, surtout chez les tous petits.

 

4°) Le gilet de protection

 

Les jeunes commencent à se rapprocher des portes à partir des catégories U14 (benjamins). Pour que les enfants n’aient pas peur de l’impact et ne se fassent pas mal, un gilet de protection pour les bras les protège des chocs. Attention les manchettes peuvent être dangereuses et ne sont pas recommandées !

 

5°) Le plastron (pour les filles)

 

A partir d’un certain âge, il est nécessaire de protéger la poitrine des filles de tout choc éventuel et il y en a en ski : portes, chûtes, bâtons.

 

6°) Le casque

 

Les casques à «oreilles molles» sont interdits en compétition et ne peuvent être utilisé qu’en slalom. Le design de ces casques est sympa et les enfants sont vites attirés par ce type de matériel, faites attention lors de l’achat. Il existe également différentes normes pour les casques : pour faire simple choisissez directement un casque homologué FIS, il sera aussi plus résistant. A partir de la catégorie U14, un casque homologué FIS est obligatoire pour toutes les courses.

Le port du casque en Ski Alpin (courses et entraînements) est OBLIGATOIRE. Les casques de protection ne devant avoir ni spoilers, ni parties protubérantes, seront donc dépourvus de caméra vidéo. De plus, sachez que la durée de vie d’un casque est de 3 ans.

 

Image retirée.

 

7°) La mentonnière (barre de protection)

 

Elle doit être utilisée uniquement en slalom et est fortement déconseillée pour les autres disciplines. La mentonnière vous protège la figure et les dents contre les chocs du piquet de slalom mais peut-être dangereux sur une chute vers l’avant en géant. Pour ceux qui le souhaiterait, vous pouvez aussi utiliser un protège dent en plus.

 

8°) Les protections jambes et mains

 

Nous conseillons pour la pratique du slalom des protections mains intégrales (qui couvrent l’ensemble de la poignée du bâton), pour éviter que le piquet ne vienne blesser la main. Les protections tibias ne doivent pas être trop longues ni trop courtes, elles doivent partir entre les crochets du haut et bien entourer le genou.

 

9°) Les bâtons

 

Vous pouvez utiliser des bâtons droits ou courbés en géant mais il est préférable en slalom d’avoir des bâtons droits. Comment choisir ses bâtons : lorsque vous tenez le bâton à l’envers sous la rondelle, votre coude doit faire un angle droit.

 

10°) La combinaison

 

Les enfants mettent de plus en plus tôt des combinaisons de ski, à tort ! La combinaison chez les petits n’est pas un gain de temps, vos enfants auront froid avec et seront transis pendant les courses. Nous interdisons donc celle-ci en U10, à la place, ils peuvent utiliser des vêtements juste au corps de type «fuseau». Les vêtements trop amples quant à eux peuvent gêner le mouvement des enfants. La combinaison peut être utile à partir de la catégorie U12, veillez à la choisir de la bonne taille et bien habiller vos enfants dessous celle-ci. Le surchaud pour les compétitions est à éviter pour cette catégorie.

 

11°) La dorsale

 

Le port d’une protection dorsale est OBLIGATOIRE dans les courses FFS, en compétition comme à l’entraînement, pour l’ensemble des niveaux d’épreuves.

 

 

 

Nous utilisons des cookies sur notre site Web pour prendre en charge les fonctionnalités techniques qui améliorent votre expérience utilisateur.

Nous utilisons également des services d'analyse et de publicité. Pour désactiver, cliquez pour plus d'informations.